Marie Loison-Leruste

 

Contact:


UFR Droit, Sciences Politiques et Sociales – bureau J 203

Université Paris Nord Villetaneuse

99 avenue J.-B. Clément

93 430 Villetaneuse – France


marie.loison-leruste@univ-paris13.fr

Habiter à côté des SDF.

Représentations et attitudes face à la pauvreté

Marie Loison-Leruste,

L'Harmattan, Coll. Habitat et Sociétés

ISBN 978-2-343-01957-4, 276 p.

Prix : 27€


Les personnes sans domicile sont des figures emblématiques de l’exclusion moderne. Faisant l’hypothèse que la perception et les attitudes à leur égard sont structurées autour d’une tension entre identification et altérité et entre désir de délégation et volonté de prise en charge, l’objectif de l’ouvrage est double. Il consiste d’abord à analyser le processus de construction de l’identité des personnes sans domicile aujourd’hui. Il a également pour but de comprendre ce qui se joue dans la coprésence et dans l’interaction entre les SDF et les autres usagers de l’espace public et plus spécifiquement ceux qui les rencontrent quotidiennement dans cet espace. « Habiter à côté des SDF » c’est être confronté à l’altérité, à la marginalité et aux inégalités sociales et économiques qu’ils représentent. En interrogeant les catégories « ordinaires » forgées par les « voisins » des sans-domiciles, il s’agit d’appréhender la façon dont ces personnes sont perçues et les types de réactions qu’elles suscitent : de la compassion, de la tolérance, de l’indifférence, du rejet, du mépris ? Ces attitudes, plus ou moins constantes et consistantes, sont révélatrices des ambivalences sociales à leur égard. Le présent ouvrage présente les résultats d’un travail de recherche mené dans le cadre d’une thèse de doctorat, soutenue à l’EHESS en 2009. L’enquête de terrain, ethnographique et statistique, a été réalisée auprès d’un échantillon de plus de 400 personnes vivant à proximité de structures d’accueil et d’hébergement d’urgence en Ile-de-France.

Présentation sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=L9fUj80CxWU


Présentation sur le site de l’éditeur : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=42895 


Articles de presse et recensions :

* http://www.editions-harmattan.fr/_uploads/complements/ash2.pdf

* http://www.lettreducadre.fr/9219/pauvrete-et-citoyennete-les-sdf-da-cote/


Note de lecture

  1. *Gilles Martin, « Habiter à côté des SDF. Représentations et attitudes face à la pauvreté. Marie Loison-Leruste Paris, L'Harmattan, coll. « Habitat et sociétés », 2014, 273 pages ISBN : 978-2-343-01957-4 », Idées économiques et sociales 2014/3 (N° 177), p. 75-75.

  2. *Vianney Schlegel, « Marie Loison-Leruste, Habiter à côté des SDF. Représentations et attitudes face à la pauvreté. », Lectures [En ligne], Les comptes rendus, 2014, mis en ligne le 04 juillet 2014, URL : http://journals.openedition.org/lectures/15094

  3. *Marie Maurin, «Voisinage, bon ménage? Les SDF vus par leurs «voisins», Métropolitiques, 6 mars 2015.

Actualités :


  1. L’évaluation de la Garantie jeunes :

  2. Rapport

  3. Connaissance de l’emploi   


  1. La domiciliation des personnes sans domicile :

  2. Article en français

  3. Article en anglais


  1. Etude sur les personnes de 50 ans ou plus utilisant des services d’hébergement et de distribution de repas :

  2. Rapport

  3. La Lettre de l’ONPES

Présentation :


Marie Loison-Leruste est sociologue, maîtresse de conférences à l’Université Paris 13, Sorbonne Paris Cité, spécialiste des questions de pauvreté et d’exclusion sociale. Chercheuse au Centre de Recherche sur l'Action Locale (CERAL) et au Laboratoire Printemps (Professions, institutions, temporalités, UMR 8085, CNRS-UVSQ), elle a publié un ouvrage sur les représentations sociales et les attitudes à l’égard des personnes sans domicile.

« Habiter à côté des SDF » présente les résultats d’une enquête ethnographique et statistique menée auprès des « voisins » des sans-domicile pour mieux comprendre les phénomènes de rejet (NIMBY), d’indifférence ou de compassion que les SDF suscite dans l’espace public. Ses autres publications traitent principalement de la question des trajectoires sociales et résidentielles des personnes sans domicile et de la manière dont elles sont perçue dans l’espace public et accompagnées dans les institutions d’aide sociale.

Ses recherches actuelles portent sur les trajectoires et la prise en charge institutionnelle des femmes sans domicile et sur les violences qu’elles ont subies dans leur histoire de vie.